Réponse aux accusations portées contre l'association

26/09/2015 10:16

Quatre Pattes en Détresse a été dernièrement accusée de refuser de s'occuper des chats errants de la commune de Thizy-les-Bourgs.

Dans un souci de transparence, nous souhaitons donc donner quelques explications à ce sujet.

Lors de la création de l'association en janvier 2014, nous avons contacté toutes les communes environnantes pour leur proposer nos services. La municipalité de Thizy-les-Bourgs (Thizy tout court à l'époque) n'a pas accepté de travailler avec nous, car elle avait une convention avec la SPA, pour laquelle elle payait une somme conséquente, et craignait que l'on ne réclame également de l'argent. Entre janvier 2014 et juillet 2015, nous n'avions pas d'autorisation pour capturer légalement les chats sur la commune, et ne pouvions nous occuper d'aucun animal de Thizy-les-Bourgs. C'est pour cette raison que nous rendions systématiquement une réponse négative lorsque des habitants de Thizy-les-Bourgs sollicitaient notre aide. Ce qui n'empêchait pas nos bénévoles, et en particulier notre présidente, d'intervenir en leur propre nom pour gérer les urgences.

La mairie de Thizy-les-Bourgs a finalement accepté de nous signer une autorisation de capture en juillet 2015, soit un an et demi après la création de l'association. Entretemps d'autres communes du secteur nous avaient accordé leur confiance, et avaient décidé de travailler avec nous. Nous nous sommes donc attaqués à un certains nombre de chantiers, entre autres sur Cours-la-Ville et St-Vincent-de-Reins par exemple, où des campagnes de stérilisation ont été menées, des animaux récupérés suite au décès de leur maître, etc...

Lorsque Thizy-les-Bourgs a accepté un partenariat avec Quatre Pattes, nous avions déjà commencé des chantiers de stérilisation ailleurs et, nos fonds n'étant pas illimités, nous avons agi à hauteur de nos moyens, et dans l'ordre où nous avions été sollicités par les communes. La mairie de Thizy n'ayant pendant un an et demi pas souhaité travailler avec nous, nous n'avions aucune raison de faire tout à coup passer leur commune en priorité devant toutes les autres. Des chats malheureux, il y en a partout, pas seulement à Thizy-les-Bourgs, et tous ont besoin d'aide.

Par ailleurs, lors de notre entretien de cet été à la mairie de Thizy-les-Bourgs, il nous a été demandé, et nous l'avons accepté, d'intervenir pour capturer et stériliser des chats aux termes de la convention entre la commune de Thizy-les-Bourgs et la SPA. En effet, dans le cadre de cette convention, la SPA finance une vingtaine de stérilisations annuelles, sous forme de bons payés par moitié par la SPA et pour moitié par la commune, mais n'envoie pas de personnel pour s'occuper des captures et du transport chez le vétérinaire. La commune a donc besoin de bras pour gérer la partie pratique sur le terrain.

Notre entretien à ce sujet a eu lieu en juillet, nous sommes fin septembre, l'année se termine dans trois mois et nous n'avons toujours aucune nouvelle concernant ces bons de stérilisation (et depuis le début de l'année les chattes ont eu le temps de faire déjà deux portées). Avant de dépenser l'argent gagné par l'association, nous préfèrerons commencer par nous occuper des 20 chats qui sont censés être pris en charge par la convention SPA-mairie, et garder les fonds que nous récoltons pour agir sur des communes qui n'ont pas de convention SPA, et donc ne bénéficient pas de bons de stérilisation. Lorsque la mairie nous contactera pour nous indiquer que les bons de stérilisation promis sont arrivés chez notre vétérinaire partenaire, nous recontacterons immédiatement les personnes qui nous ont demandé de l'aide, afin d'intervenir s'il n'est pas trop tard. Mais nous n'avons aucune raison de ponctionner les fonds personnels de l'association alors que l'on nous a annoncé 20 stérilisations à faire sans que Quatre Pattes en Détresse ait à débourser d'argent.

Nous comprenons bien que les habitants de Thizy-les-Bourgs soient désoeuvrés, surtout que la surpopulation féline est importante dans cette commune. Mais les chats errants des autres communes ne méritent pas moins notre aide que ceux de Thizy-les-Bourgs, et nous ne pouvons interrompre nos actions toutes affaires cessantes pour venir nous occuper prioritairement des chats de cette commune.

Nous tenons également à préciser que les habitants de Thizy-les-Bourgs ne sont pas les seuls à qui nous sommes susceptibles de refuser notre aide: lorsque nous n'avons plus de fonds, ou lorsque nos familles d'accueil sont complètes, nous ne pouvons de toute évidence pas répondre favorablement aux requêtes qui nous sont adressées.

Nous faisons notre maximum, financièrement et au niveau de nos actions, mais malheureusement nous ne pourrons jamais venir en aide à tous les animaux en détresse...

Nous vous remercions pour votre compréhension, en espérant évidemment être à même d'aider un maximum d'animaux dans l'avenir.